Il est grand temps de rallumer les étoiles de Virginie Grimaldi

Je suis ravie de vous présenter une nouvelle rubrique sur notre blog: « Lecture ». Au début, j’ai beaucoup hésité mais tellement je lisais des livres intéressants, je voulais partager mes lectures, des extraits et des citations et conseiller ceux qui sont en quête de nouveaux romans et livres de développement personnel.

Je vais commencer par ma dernière lecture, la merveille de Virginie Grimaldi: « il est grand temps de rallumer les étoiles ». Cette Auteure m’a déjà séduite avec son roman « Tu comprendras quand tu seras plus grande ».

J’ai dévoré ce roman, rempli d’humour et d’émotions et qui parle de la famille et de la relation entre mère et filles et aussi entre sœurs, en trois jours et l’ai refermé heureuse, mais nostalgique de son univers et de ses personnages.

À LIRE ABSOLUMENT et vivement le prochain !

Résumé

Anna, 37 ans, croule sous le travail et les relances des huissiers.
Ses filles, elle ne fait que les croiser au petit déjeuner. Sa vie défile, et elle l’observe depuis la bulle dans laquelle elle s’est enfermée.
À 17 ans, Chloé a des rêves plein la tête mais a choisi d’y renoncer pour aider sa mère. Elle cherche de l’affection auprès des garçons, mais cela ne dure jamais.
Lily, du haut de ses 12 ans, n’aime pas trop les gens. Elle préfère son rat, à qui elle a donné le nom de son père, parce qu’il a quitté le navire.
Le jour où elle apprend que ses filles vont mal, Anna prend une décision folle : elle les embarque pour un périple en camping-car, direction la Scandinavie. Si on ne peut revenir en arrière, on peut choisir un autre chemin.

Nos trois aventurières : la mère, Anna, et ses deux filles, Chloé et Lily, vont vivre des expériences sensorielles de toute beauté et surtout réapprendre à se connaitre, à faire confiance, à aimer et à croire en demain.

Ma citation préférée :

« Il dit : « Il est grand temps de rallumer les étoiles? », mais elles sont déjà allumées. Faut qu’il change d’ophtalmo? »

Mes extraits préférés :

« Il faut être attentif, mais ne pas laisser croire à notre enfant qu’il est le centre du monde ; il faut lui faire plaisir sans qu’il devienne blasé ; il faut équilibrer son alimentation sans le priver ; il faut lui donner confiance, mais qu’il reste humble ; il faut lui apprendre à être gentil, mais à ne pas se laisser faire ; il faut lui expliquer les choses, mais pas se justifier ; il faut qu’il se dépense et qu’il se repose ; il faut qu’il apprenne à aimer les animaux, mais à s’en méfier ; il faut jouer avec lui et le laisser s’ennuyer ;il faut lui apprendre l’autonomie tout en étant présent ; il faut être tolérant mais pas laxiste ; il faut être ferme mais pas rude ; il faut lui demander son avis, mais pas le laisser décider de tout ; il faut lui dire la vérité sans atteindre son innocence ; il faut l’aimer sans l’étouffer ; il faut le protéger, mais pas l’enfermer ; il faut lui tenir la main tout en le laissant s’éloigner. »

« Nos enfants ne nous appartiennent pas, nous sommes comme des tuteurs de plantes qui les aident à grandir. Un enfant qui prend son envol est une récompense. Bien sûr, cela ne s’est pas fait du jour au lendemain, c’était difficile de ne plus le voir tous les jours, il a fallu qu’on se trouve d’autres buts, d’autres occupations, mais c’était un bonheur de le voir devenir un homme épanoui. »

 

Merci de nous suivre et partager cet article avec vos amis si vous l'avez aimé

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire