Cupidon a des ailes en carton de Raphaëlle Giordano

De retour avec le dernier roman de Raphaëlle Giordano : « Cupidon a des ailes en carton » paru le 3 Janvier 2019.

Au travers des différents personnages, l’auteur s’interroge sur les comportements qui obscurcissent un peu trop souvent l’horizon des amoureux. Meredith, personnage central de l’histoire, décide de tirer l’affaire au clair et joue un véritable coup de poker : mettre pendant 6 mois et une journée sa belle histoire d’amour entre parenthèses pour essayer de régler tous ses problèmes et construire enfin une relation amoureuse solide et équilibrée. De rencontres en surprises, de frissons en déconvenues, on avance avec elle sur le chemin de « l’amourability », ou capacité à aimer. L’auteure décortique toutes les mécaniques de l’amour, et oriente comme toujours son propos vers un accompagnement plus personnel.

À la fin du roman, se trouve un véritable mode d’emploi pour réaliser son propre « Love organizer ». ll s’agit d’un cahier d’organisation à cinq onglets qui va vous permettre de cheminer méthodiquement sur votre Amourability, votre Capacité à aimer. Car oui, on peut l’améliorer ! Vivre l’Amour avec un grand A, lui donner toutes les chances de vous apporter le bonheur et l’épanouissement auquel vous aspirez légitimement.

Or, pour pouvoir vraiment « rencontrer l’autre », au sens propre comme au sens littéral, il semble important en tout premier lieu de partir à la rencontre de soi-même. Se connaître, s’aimer mieux, être en paix avec soi-même et son passé.

Résumé

Meredith aime Antoine. Éperdument. Mais elle n’est pas prête. Comédienne en devenir, ayant l’impression d’être encore une esquisse d’elle-même, elle veut éviter à leur histoire de tomber dans les mauvais pièges de Cupidon. Alors, il lui faut se poser les bonnes questions : comment s’aimer mieux soi-même, aimer l’autre à la bonne distance, le comprendre, faire vivre la flamme du désir ? Meredith pressent qu’avec ce qu’il faut de travail, d’efforts et d’ouverture, on peut améliorer sa capacité à aimer, son  » Amourability « .

Son idée ? Profiter de sa prochaine tournée avec sa meilleure amie Rose, pour entreprendre une sorte de  » Love Tour « . Un tour du Moi, un tour du Nous, un tour de l’Amour.

Aussi, afin de se préparer à vivre pleinement le grand amour avec Antoine, elle doit s’éloigner. Prendre le risque de le perdre pour mieux le retrouver. Ils se donnent 6 mois et 1 jour. Le compte à rebours est lancé, rythmé par les facéties de Cupidon.

Meredith trouvera-t-elle ses réponses avant qu’il ne soit trop tard ?

Mes citations préférées :

« Règle du jeu de l’amour : accepter que l’autre est un autre. »

« Les enfants ne connaissent qu’un temps. Celui de l’instant présent. »

« L’autre reste un autre, éternellement. Personne n’est là pour nous  « compléter ». La complétude est un chemin à accomplir seul. »

Mes extraits préférés :

« C’est étrange. Écrire ses peurs noir sur blanc me fait froid dans le dos et, pourtant, me soulage. Comme si le fait de les reconnaître leur ôtait de la puissance, tel un ennemi qui sort enfin de l’ombre. Je comprends que refouler mes peurs, c’est leur donner le pouvoir de revenir encore plus fortes. Un effet boomerang, en quelque sorte. Mieux les cerner, mieux les connaître, voilà peut-être la solution. Et si j’apprenais à me poser parfois, au calme, pour prendre le temps de les regarder passer ? »

« Il existe de la bonne énergie dans la « colère juste », quand celle-ci est utilisée à des fins positives, comme celle de réagir pour oser changer. »

« Le défaut de beaucoup d’hommes, c’est qu’ils ont tendance à s’écouter parler. Crois-moi, un homme qui sait offrir une vraie qualité d’écoute à sa compagne, sans l’interrompre ni lui asséner immédiatement des conseils ou plans d’action, marque sacrément des points ! »

« Créer des moments suspendus, my dear. Des moments hors du temps, justement. Ces instants précieux, qui échappent à l’ordinaire, au trivial… Ce qui compte, ce n’est pas tant la quantité de temps passé ensemble mais le temps de qualité accordé à l’autre. »

« Chère moi,

En ce jour de l’an deux mille dix-huit, je déclare solennellement renoncer à l’infernale guerre de mes croyances trop tranchées, toutes ces idées arrêtées et destructrices emmagasinées dans les entrepôts de mon cerveau limbique, responsables d’un psychisme bombardé de doutes, assailli de peur, gazé de culpabilité…

Oui, moi, Meredith, je vous ai comprise !

Oui, moi, Meredith, j’ouvre les portes de la réconciliation.

Jamais plus qu’ici et jamais plus que ce soir, je n’ai compris combien c’est beau, combien c’est grand, combien est essentiel l’Amour de soi !

Je m’engage dorénavant à :

Mieux me pardonner mes imperfections physiques et psychologiques.

Aimer les failles et fêlures nées de mon passé.

Accueillir ma vulnérabilité et mes instants de fragilité comme si je devais m’occuper d’une colombe blessée par un fusil de guerre.

Je m’engage sur l’honneur à respecter mes engagements et, par là même, à me respecter en toutes circonstances, à me ménager, à faire cesser les réflexes d’auto-harcèlement et à rechercher systématiquement ce qui est le plus juste pour ma personne. »

Merci de nous suivre et partager cet article avec vos amis si vous l'avez aimé

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire